Archive pour la catégorie ‘Enseignement Agricole’

Les élections professionelles

Voici quelques infos diverses à ce propos:

Offre d’emploi : recherche enseignant précaire.

tit paul emploi

Missions :

Vous interviendrez éventuellement sur plusieurs niveaux, vous évaluerez les élèves, assisterez aux conseils de classe ou aux concertations, aux réunions pédagogiques. Vous vous rendrez dans les entreprises pour assurer le suivi des élèves pendant leur stage. Vous concevrez des voyages, vous accompagnerez les élèves en situation de handicap … sans que l’ensemble de votre travail soit toujours réellement pris en compte. Au-delà de ces missions accessoires, il vous sera surtout demandé de ne jamais être malade, contribuer à la lutte contre le chômage, corriger les inégalités, redonner du souffle à notre démocratie, faire aimer l’entreprise, œuvrer à la paix dans le monde.

Profil :
BAC + 3 minimum, diplôme en lien avec la discipline à enseigner (de préférence). Aucune formation pédagogique ne sera forcément requise. La formation continue ne sera pas obligatoire.
Vous devrez savoir vous satisfaire de votre condition.
Râleur, résistant, penseur… s’abstenir.
Salaire :
Si vous êtes maître délégué ou classé en catégorie 3 et si vous avez la chance d’avoir un temps plein, vous débuterez allègrement votre carrière à 1281 € net/mois. Pour un mi-temps, vous vous satisferez de la moitié. Après 25 ans, votre salaire n’augmentera plus.
Pour votre premier contrat, vous accepterez de ne pas être payé les premiers mois, le temps que l’Administration organise la mise en paiement de votre salaire.
Si, en plus, vous avez la chance d’enseigner dans un établissement dépendant du Ministère de l’Agriculture :
Pour un contrat de 18 h, vous assurerez un service hebdomadaire souvent bien supérieur. Vous servirez de variable d’ajustement au manque de moyens.
Vous pourrez peut-être muter vers l’Education nationale, sauf si vous êtes en catégorie 3. Avec de la chance, si le concours est ouvert, vous vous échapperez de cette catégorie.
Risque de burn-out non écarté.

Réforme de la voie professionnelle, la FEP c’est NON.

emoticon-937608_640

De graves inquiétudes pour les lycées professionnels !

-La réforme de la voie professionnelle sera mise en place à la rentrée 2019 avec des modifications importantes pour la formation des élèves et des effets immédiats sur l’emploi pour les enseignants.

-3 secondes de métiers seront créées dès la rentrée prochaine : Gestion administration logistique transport, Bâtiment et travaux publics, Commerce et vente.

-L’apparition de la Co-intervention compensera en partie les pertes d’heures en français et en maths.

-Concernant les disciplines (encore non totalement définies) qui interviendront dans la réalisation d’un chef d’œuvre ainsi que dans la « consolidation, l’AP et la préparation à l’orientation » le MEN pourrait accepter une « souplesse » de mise en place dans les lycées pour limiter les pertes d’heures pour les enseignants.

-De fortes interrogations persistent sur le Bac pro GA, la mixité des publics et le statut des PLP pour lesquelles les représentants de la FEP ne cesseront d’agir auprès du Ministère, en régions et dans la rue le 12 novembre !

-Plus d’accompagnement, plus d’orientation, mais moins de temps de présence au lycée !

3 campus par région d’ici 2022. Pour les autres LP, ils devront se rapprocher du Sup, de la recherche, de l’apprentissage, de la formation continue et de l’économie locale. Chaque lycée sera inséré dans un réseau pour faciliter les complémentarités sur un territoire. Pour l’enseignement catholique, il s’agit d’élargir le réseau LP-LT-CFA-CFC aux Grandes écoles et Instituts catholiques pour exister au sein de ces nouveaux ensembles.

Souhait du Ministre : offrir de l’apprentissage dans tous les lycées professionnels :

Le développement de l’apprentissage passe par une meilleure articulation et une réversibilité des modalités de formation :

– le défi est en effet de faciliter le passage de la voie scolaire à l’apprentissage ;

– en sens inverse, le passage de l’apprentissage vers la voie scolaire doit être sécurisé.

Permettre que chaque lycée professionnel puisse accueillir des apprentis à partir de la 1ère constitue la réponse à ce défi car cela permet à la fois d’offrir une diversité de parcours aux élèves et de sécuriser les transitions entre les deux modalités de formation.

Cursus CAP

En fonction des profils et des besoins des élèves, le CAP pourra être préparé en 1, 2 ou 3 ans avec des modalités pédagogiques adaptées.

La mixité

La voie de l’apprentissage pourra être proposée aux élèves (mixité des parcours) soit au sein du lycée (via le CFA enseignement catholique), soit dans un CFA consulaire ou public partenaire.

Transformation de la voie pro

Tableau comparatif grille horaires Bac pro avant et après la réforme

Nb : Les horaires présentés ne sont pas définitivement arrêtés à ce jour et sont susceptibles d’être modifiés par le MEN

 

Circulaire jour de carence.

La circulaire vient de paraître sur l’application du jour de carence

A3 jour de carence

 

A noter :

  • Le jour de carence ne concerne que les arrêts maladies ordinaires
  • Il s’applique à compter du 1er janvier 2018
  • Pas de nouvelle carence en cas de prolongement d’arrêt maladie ou en cas d’un nouvel arrêt pour la même maladie

Pour plus de détail, lire la circulaire.

Circulaire jour de carence 2d degré

Circulaire 1er degré.

Titreagri

Tract obligations de service article 29 (mai 2018)

 

Réponse à la Carte

rep carte

Des questions sur votre vie professionnelle ou personnelle !

Contactez Réponses à la carte :

- Au : 09 69 39 19 39 (non surtaxé)

Du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h.

- Depuis votre espace adhérent à tout moment

  • Évaluations en cours préparatoire (CP) - La Fep-CFDT demande l’abandon du dispositif
    L’enquête diligentée auprès des maîtres de CP et CE1 par la Fep-CFDT, dès la clôture de la première série d’évaluations, fait apparaître une grande défiance de ces derniers envers la finalité d’un tel dispositif. Dans un courrier en date du 8 novembre adressé au ministre, la Fep-CFDT avait déjà dénoncé les dysfonctionnements et le surcroît […]
  • Une réforme de la voie professionnelle qui n’inspire pas confiance
    La réforme de la voie professionnelle se veut ambitieuse pour les élèves. Mais l’est-elle vraiment ? En tous cas, elle l’est beaucoup moins pour les enseignants qui vont être confrontés à une mixité des public (élèves et apprentis). Ses effets sur l’emploi et sur les conditions de travail sont même préoccupants. La Fep-CFDT a pris ses responsabilités en […]
  • Grande enquête sur les négociations obligatoires
    La négociation nationale sur les rémunérations est un moment primordial qui doit se construire en avec les salariés, avec vous.Elle porte sur plusieurs axes qui visent à améliorer votre pouvoir d'achat et vos conditions de travail.Comme l'an dernier la Fep-CFDT souhaite construire avec vous les revendications qui seront présentées aux employeurs lors des prochaines négociations […]
  • « Stylos Rouges » : Des revendications légitimes
    Un certain nombre d'enseignants, par leur adhésion à la démarche du collectif "stylos rouges", manifestent qu'ils partagent les constats posés par plusieurs organisations syndicales représentatives dont le Sgen-CFDT et la Fep-CFDT. Ceux-ci sont alarmants.
  • ENQUÊTE SUR LA RÉFORME DE LA VOIE PROFESSIONNELLE
     « Plus de 400 enseignants ont participé. Voir une synthèse de cette enquête réalisée en novembre/décembre 2018, suivez le lien ci-dessous ».
Archives