Moyens de remplacement : trop c’est trop !

Les chef.fe.s d’établissement 2d degré de l’académie de Nantes ont été informé.e.s courant octobre que :

« Au regard du niveau de consommation élevée des moyens de remplacement des enseignants à cette période de l’année s’expliquant notamment par la hausse des départs à la retraite et des congés maladie, des mesures visant à maîtriser la consommation des enveloppes budgétaires sont prises. »

Ainsi les nouveaux remplacements se feront sur une base de 14 heures contrats + 4 HSA.

Il s’agit de rajouter de la précarité à la précarité. Quelles conséquences pour les maîtres délégués nommés sur ce type de poste ?

Pour l’administration, la défiscalisation et la « désocialisation » des HSA contre-balancent le différentiel de brut. Faut-il encore payer des impôts ! C’est aussi sans préjuger de la perte de droits sociaux (retraite notamment) et du fait que les HSA ne sont payées que sur 9 mois.

Mais ce n’est pas tout, la semaine dernière, les chef.fe.s d’établissement du premier degré ont reçu un avis de modification des modalités de remplacement des arrêts maladies.

La carence est portée de 3 jours à 5 jours ouvrés. Les collègues du premier degré ne seront remplaçé.es qu’après plus d’une semaine d’absence. En attendant qui s’occupera des enfants ? A quel prix ?

Voir l’article.

La vraie question demeure. Pourquoi les moyens de remplacement se sont-ils retrouvés en « sur-consommation » ? Plutôt qu’un constat comptable, les services du rectorat ne devraient-ils pas s’interroger sur les conséquences des réformes mal ficelées et de la dégradation des conditions de travail (sur-effectifs, multiplication des tâches, injonctions contradictoires…) ?

Après une intervention en CCMA, la FEP CFDT demande à être reçue par la Recteur.

 

Informations complémentaires

Des questions sur votre vie professionelle ou personnelle ?
09 69 39 19 39
(Appel non surtaxé)
Du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h

Depuis fep.cfdt.fr